bandeau

Notre mission : votre réussite

Espace client

Un cabinet d'experts comptables à votre service !

Nous intervenons sur différents secteurs d’activité et avons en interne des domaines de compétences spécialisés (expertise comptable, gestion, comptabilité, fiscalité, juridique, social…).
+ en savoir plus

BESOIN D’UN RENSEIGNEMENT ? Nos experts répondent à toutes vos questions…

02 53 35 71 71

Actualités

Loi adaptation au droit de l’UE dans le domaine des transports : les mesures pour l’aviation

Une loi visant à adapter la réglementation française dans le domaine des transports aux normes européennes vient d’être publiée. Certaines des mesures qu’elle comporte visent directement le secteur de l’aviation : âge limite des pilotes, transport de matières dangereuses, etc. Que devez-vous retenir ?


Age limite pour l’activité de pilote

Les limites d’âge pour exercer la profession de pilote et de copilote, qui varient selon le type d’appareils (avions et hélicoptères, ballons, planeurs, etc.), sont désormais conformes à la réglementation européenne. Ainsi, il est prévu un âge limite fixé à :

  • 70 ans pour l’activité de pilote d’un ballon ou d’un dirigeable à air chaud, pour des opérations de transport public de passagers ;
  • 60 ans pour l’activité de pilote ou de copilote d’avion.


Transport aérien de marchandises dangereuses

Pour mémoire, la convention de Chicago est le texte international qui traite de la sécurité du transport aérien de matières dangereuses.

Il se trouve qu’en France, aucune disposition relative au transport de marchandises dangereuses par voie aérienne n’existait. La loi remédie à cela, en visant expressément la convention de Chicago.

A terme, l’objectif est de permettre au gouvernement d’encadrer les conditions de préparation des expéditions, d’emballage, de marquage et d’étiquetage, ainsi que les exigences de visites et d’épreuves des emballages.


Liaisons européennes

Dans le cadre des liaisons aériennes intérieures, les collectivités peuvent se voir déléguer l’organisation de services de transport aérien soumis à des obligations de service public (OSP).

Cette possibilité est étendue aux liaisons européennes.


Responsabilité de la compagnie aérienne

Pour rappel, la convention de Montréal est un texte international qui réglemente la responsabilité civile des transporteurs aériens, notamment en cas d’accidents corporels touchant les passagers ou de dégradation des bagages.

L’obligation de respect de cette convention est désormais étendue aux transporteurs aériens non titulaires d’une licence d’exploitation dite « communautaire ».


Personnel soumis à enquêtes administratives

A compter du 31 décembre 2021, la liste des personnes devant faire l’objet d’une enquête administrative pour être habilitées à exercer certaines fonctions dans les aérodromes est élargie aux fonctions de contrôle/filtrage des bagages, d’acheminement du fret et des colis déjà soumis à des contrôles, et aux fonctions d’administrateurs ayant un accès illimité à des systèmes de données critiques pour la sûreté de l’aviation civile.


Délit d’intrusion

Il est créé un nouveau délit d’intrusion sur la zone dite « côté piste » des aérodromes, puni d’une amende de 7 500 € et de 6 mois de prison.


Extension du pouvoir d’effectuer des constats d’infraction

Le pouvoir d’effectuer des constats et procès-verbaux en cas d’infraction aux règles de sécurité est étendu à des personnes qui jusqu’ici ne pouvaient que transmettre des informations. Il s’agit notamment des agents des organismes habilités ou des personnes habilitées à exercer des missions de contrôle au sol et à bord des aéronefs.

Source : Loi n° 2021-1308 du 8 octobre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne dans le domaine des transports, de l'environnement, de l'économie et des finances

Loi adaptation au droit de l’UE dans le domaine des transports : les mesures pour l’aviation © Copyright WebLex - 2021